Le drone : nouvel outil de l'expert
Le drone vient élargir la palette d'outils de CEFIA, désormais, pilote professionnel, nous pouvons recourir à l'utilisation de cet outil dans de nombreux domaines.

Quel drone choisir ?

Il existe deux principaux modèles de drone, l'aile volante ou le multi rotors. En matière d'expertise, ce n'est pas la vitesse, ou la capacité à couvrir de grandes surfaces qui vont être principalement recherchée, mais plutôt des qualités de stabilité et un objectif précis pour avoir le meilleur rendu possible.

Les géomètres qui doivent faire de la cartographie n'auront pas les mêmes besoins qu'un expert foncier qui voudra s'assurer de la qualité d'une toiture. Il convient par conséquent, en fonction de chacunes de ses spécialités de définir le drone le plus adapté à sa pratique courante.

En ce qui concerne CEFIA, le cabinet intervient dans différents domaines : l'expertise en matière immobilière, à ce titre, il faut un drone stable, maniable et doté d'une qualité d'image importante.

L'expertise en matière agricole nécessite, elle, une capacité de vol importante et des capteurs précis. La vitesse de déplacement est également un facteur à prendre en compte pour couvrir des surfaces importantes qui sont cultivées, en eau ou en forêts.

Après de multiples interrogations, des recherches approfondies sur les différents modèles en vente fin 2016, le choix s'est arrêté sur un Phantom 4 pro de la marque chinoise DJI. Six mois d'utilisation se sont écoulés, il faut noter la fiabilité, la précision et la qualité des images de l'outil. En matière agricole, en revanche, sa vitesse peut être un paramètre négatif, mais il compense par une qualité très importante des images qu'il réalise.

Nous travaillons aujourd'hui sur des essais de réalisations de cartes de conseil d'apport d'azote sans utiliser d'outil multispectraux, les premiers essais sont très encourageants, avec la caméra d'origine, il est possible aujourd'hui de pouvoir éditer des cartes de zonages détaillés.


Dans quel cadre l'utiliser ?

C'est l'aviation civile (DSAC) qui réglemente l'utilisation du drone en France. Le Phantom 4 étant plus lourd que les 800gr autorisés, j'ai obtenu mon théorique ULM, me permettant ainsi de pouvoir piloter mon drone dans le cadre d'une réglementation qui s'alourdit sur ce sujet.

En quelques mots : il faut créer un compte sur https://monespacedrone.dsac.aviation-civile.gouv.fr/, il vous faudra remplir une MAP qui est en fait le cadre dans lequel vous allez piloter votre drone. Vous dépassez ce cadre et vous êtes en infraction, vous volez dans ce cadre et tout ira bien.

La DSAC vous demandera une attestation de conformité type : pour le Phantom 4, pas besoin de surpayer votre drone en achetant une version homologuée DGAC, vous achetez le drone de base, DJI fourni l'ensemble des documents techniques, vous envoyez tout cela sur un mail dsac-nav-drones-bf@aviation-civile-gouv.fr et vous recevrez votre attestation type. La déclaration de navigabilité est en ligne et signée par DJI.

Sans cette conformité type, vous ne pourrez pas voler en S2, mais vous pourrez réaliser les scénarios S1, S3 et S4 pour lequel ce drone ne requiert pas de conformité type.

Vous avez votre théorique, vous avez ouvert votre compte, vous avez rédigé l'ensemble des documents administratifs, il ne vous reste plus qu'à faire vos demandes de vol en ligne pour pouvoir utiliser le Phantom 4.

CEFIA et le drone

Aujourd'hui, CEFIA intervient sur toute la région Rhône-Alpes et le Sud Bourgogne dans le cadre d'expertises immobilières, foncières et agricoles. Nous sommes pleinement conscient que le drone ne remplacera pas notre visite terrain, préalable à toute expertise néanmoins, cet outil permet de pouvoir surveiller une toiture, mesurer exactement des dégâts de gibiers, analyser le bassin-versant d'un étang dombiste, cartographier un territoire, établir des cartes de zonages précis pour quantifier les apports d'azote à réaliser... Et donner à nos clients de très belles images de leur bien vu du ciel.

Cet outil est un outil d'avenir, il sert actuellement dans quelques domaines, comme celui de l'expertise, il élargira très certainement son champ d'action dans un avenir très proche.