Budget de la future PAC
Communiqué du ministère de l'agriculture

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
Paris, le 19 juin 2018
COMMUNIQUE DE PRESSE
Conseil des ministres européens de l’agriculture et de la pêche du 18 juin 2018
20 Etats membres demandent un budget plus ambitieux pour la PAC
_
Les ministres de l’agriculture de l’Union européenne étaient réunis ce 18 juin à Luxembourg pour un Conseil
consacré notamment à l’examen des propositions législatives de la Commission européenne sur la future
politique agricole commune.
Il s’agissait du premier conseil des ministres de l’agriculture depuis la publication des propositions sur la PAC
le 1
er
juin ainsi que sur le cadre financier pluriannuel présenté par la Commission le 2 mai dernier.
Stéphane Travert, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, a présenté le mémorandum, acté à Madrid
le 31 mai dernier par l’Espagne, le Portugal, la Grèce, l’Irlande et la Finlande, par lequel ces 6 Etats membres
ont appelé à une augmentation du budget pour la PAC proposé par la Commission.
Le Conseil a permis d’acter le soutien de 14 nouveaux Etats membres au-delà des 6 du «
groupe de
Madrid
», portant ainsi à 20 les Etats se retrouvant sur cette position. Il s’agit donc d’une très large majorité
de membres de l’Union européenne qui ne se satisfont pas de la proposition initiale de la Commission.
Au-delà de la question budgétaire, Stéphane Travert a rappelé les positions de la France sur la future PAC
:
une PAC simplifiée pour les bénéficiaires et pour l’administration, une PAC qui protège en assurant des filets
de sécurité efficaces pour les agriculteurs, une PAC qui transforme en modernisant ses outils pour que les
filières gagnent en compétitivité et répondent mieux aux attentes des citoyens, une PAC à l’ambition
environnementale renforcée.
Stéphane Travert a ainsi salué la proposition de la Commission d’un «
ecoscheme
» permettant d’introduire
le paiement pour service environnemental dans les outils de la future PAC.
La France a salué la proposition de la Commission tout en rappelant qu’elle restera particulièrement
vigilante dans les travaux qui s’ouvrent. Pour la France, la modernisation de la PAC ne doit pas se traduire
par une perte de son ambition européenne mais au contraire doit assurer le développement de notre
agriculture, en phase avec les attentes sociétales, tout en garantissant un niveau d’exigence commun aux
différents Etats membres de l’Union européenne.
Contacts presse
Service de presse de Stéphane TRAVERT -
Tel
: 01 49 55 59 74
;
cab-presse.agriculture@agriculture.gouv.fr
Service de presse du ministère -
Tel
: 01 49 55 60 11
;
ministere.presse@agriculture.gouv.fr
Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation
Hôtel de Villeroy – 78 bis, rue de Varenne – 75007 PARIS
www.agriculture.gouv.fr
-
www.alimentation.gouv.fr
@Min_Agriculture